Skip to content

Cerisy 2012

Des 6 au 13 juillet 2012, s’est tenu un colloque intutilé ‘L’oeuvre d’Annie Ernaux: le temps et la mémoire’ au centre culturel international de Cerisy-la-Salle (programme). Organisé par Francine Best, Bruno Blanckeman et Francine Dugast-Porte, le colloque a bénéficié de longues plages de discussion – auxquelles Annie Ernaux a largement contribué – afin de mettre à jour de nombreuses dynamiques qui traversent l’oeuvre d’Annie Ernaux et sa réception: mémoire, histoire, écriture, domination, pouvoir.

De ce colloque est issu le livre Annie Ernaux, le temps et la mémoire (Stock, 2014).

Présentation de l’ouvrage:

Cet ouvrage est issu du colloque de Cerisy qui s’est déroulé autour d’Annie Ernaux en 2012 et a rassemblé des chercheurs internationaux issus de divers champs disciplinaires. Chaque article est suivi d’un texte de l’auteure et d’une discussion critique, ce qui donne à l’ensemble l’allure d’une libre conversation.
Le temps et la mémoire constituent les deux fils conducteurs de l’ouvrage. Ils sont abordés selon plusieurs problématiques : les évolutions des groupes sociaux, la question de l’humiliation et les problèmes de hiérarchies culturelles, ou encore la constitution d’une mémoire des femmes. Écrire, pour Annie Ernaux, c’est tenter de saisir les multiples dimensions du réel en conjuguant la pression de l’Histoire et la puissance de la mémoire dans la restitution de la vie collective, comme dans celle de la vie intime.
Renouvelant l’approche de l’œuvre par une attention apportée au travail de l’écriture, parfois occulté au profit de la seule dimension sociologique, ce livre permet d’en mesurer toute la richesse et la puissance.